lunette ray ban pas cher 7710

oakley pas cher,lunette pas cher,Après l’été meurtrier qu’a connu le transport aérien, elle était attendue avec impatience. Mais la liste noire divulguée le 29 août par les autorités françaises n’a guère répondu aux espoirs placés en elle. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a sorti de son chapeau cinq “compagnies interdites” (Air Koryo, Air St,lunette ray ban pas cher. Thomas, International Air Service, Linhas Aereas de Moçambique, Phuket Airlines),oakley lunette snow, presque inconnues dans l’Hexagone et peu susceptibles d’être empruntées par des passagers français.

“La montagne a accouché d’une souris”, ont quasi unanimement regretté les professionnels (pilotes de ligne,oakley pas cher, tour-opérateurs,oakley pas cher?). Quant aux passagers,lunette carrera, mis à part ceux qui préparent un séjour en Corée du Nord – et qui éviteront désormais la compagnie Air Koryo – ils ne sont guère plus avancés,lunette Ray Ban Wayfarer. La DGAC a elle-même reconnu que l’utilité de cette liste était “très marginale”, soulignant cependant sa valeur d’incitation pour chaque pays européen et l’Union européenne. Celle-ci souhaite en effet publier d’ici à la fin de l’année sa propre liste. Et devra, pour cela, convaincre ses 25 Etats membres d’adopter ce mécanisme.

En attendant, de quoi disposent les passagers,ray ban pas cher? D’indicateurs certes imparfaits, mais qui ont le mérite d’exister. L’Express en a recensé deux: d’un côté, la somme des listes noires de pays européens, soit 41 compagnies; de l’autre,ray ban pas cher, la liste des 54 pays dont les contrôles sur leurs propres compagnies sont défaillants. Explications et mode d’emploi,ray ban moins cher.

La première liste que nous présentons est l’addition des compagnies proscrites par les différents pays européens dont les listes noires sont disponibles: la France,ray ban pas cher, la Suisse, l’Italie,ray ban pas cher, la Belgique et le Royaume-Uni,oakley crowbar. Une liste non exhaustive, donc, mais qui dévoile le nom de 41 compagnies jugées dangereuses par au moins un pays européen,lunette carrera.

La portée des listes noires nationales est toutefois limitée, et ce pour plusieurs raisons. Sur le plan technique, tout d’abord. Depuis 1996, les pays européens pratiquent certes des contrôles inopinés sur les appareils qui se posent sur leur sol. C’est sur la base de ces contrôles que des listes noires sont mises en place,lunette ray ban pas cher,oakley pas cher 7111. Mais ces contrôles, particulièrement développés dans l’Hexagone – entre 2 500 et 3 000 visites surprises par an – restent insuffisants: ils consistent principalement en une vérification rapide des papiers et des commandes extérieures de l’avion. Cela permet, certes, de repérer les gros pépins,carrera, mais non de se faire une idée précise de l’état de l’appareil,carrera pas cher,Les listes noires. Ainsi l’avion de la West Caribbean qui s’est crashé le 16 août dernier au Venezuela, faisant 160 victimes (dont 152 Martiniquais),ray ban,Les listes noires, avait-il été contrôlé à deux reprises par les autorités françaises dans les mois précédant l’accident.

Liste d’Etats ne répondant pas aux critères de la Federal Aviation Administration (Etats-Unis) ou de l’Organisation de l’aviation civile internationale (ONU) en matière de contrôle de la sécurité de leurs compagnies aériennes:Albanie – Argentine – Bangladesh – Belize – Biélorussie – Birmanie – Botswana – Bulgarie – Burkina Faso – Cambodge – Cameroun – Chypre – Congo (Rép,oakley. dém. du) – Côte d’Ivoire – Croatie – Equateur – Gambie – Ghana – Grèce – Guatemala – Guyana – Haïti – Honduras – Hongrie – Kenya – Kiribati – Laos – Macédoine – Mali – Mongolie – Mozambique – Nauru – Nicaragua – Niger – OECS (Organisation des Etats de la Caraïbe orientale) – Ouganda – Palaos – Papouasie-Nouvelle-Guinée – Paraguay – Portugal – République dominicaine – Russie – Samoa – Sénégal – Serbie-et-Monténégro – Swaziland – Togo – Tonga – Trinité-et-Tobago – Turks et Caicos – Uruguay – Vanuatu – Venezuela – Zimbabwe

Autre limite de ces listes nationales: elles recensent des compagnies interdites, qui, par définition, ne peuvent donc pas être empruntées par les résidents du pays en question,oakley. Il est utile de les connaître, mais,lunette carrera pas cher, dans leur pays du moins, les voyageurs ne risquent pas de les utiliser,oakley pas cher 7886. En outre,soldes ray ban, les listes nationales ne concernent que les compagnies ayant fait une demande d’atterrissage dans le pays concerné. “Or ce qui serait véritablement utile pour les passagers, insiste François-Michel Gonnot, rapporteur de la Mission d’information sur la sécurité du transport aérien de voyageurs,oakley pas cher, c’est une liste de l’ensemble des compagnies potentiellement dangereuses. Mais, pour cela, il faudrait pouvoir rassembler les données de tous les pays européens,lunette ray ban pas cher.” C’est cette liste noire européenne que prévoit de mettre en place la Commission de Bruxelles, en compilant au niveau de l’Union les différentes listes nationales,lunettes oakley. Mais cet objectif se heurte à un certain nombre d’obstacles: pour qu’il soit atteint, il faut que les pays s’accordent sur les critères à respecter ainsi que sur les compagnies à proscrire. On en est encore loin: certaines sociétés aériennes sont autorisées dans des pays et interdites dans d’autres,carrera sunglasses, à l’image d’Air Mauritanie, dont les avions peuvent atterrir dans les aéroports français, mais non dans ceux du Royaume-Uni.

Notre seconde liste est complémentaire de la première: elle détaille les 54 pays dont le contrôle sur leurs propres compagnies est nettement insuffisant. Elle provient d’observations faites par les Etats-Unis et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), un organisme incontesté qui dépend de l’ONU. Contrairement aux pays de l’Union européenne,lunette oakley, les Etats-Unis imposent en effet à toute compagnie souhaitant pénétrer sur son territoire un audit de son fonctionnement,lunettes ray ban, ainsi que de celui de l’autorité nationale dont elle dépend.

Des vérifications également effectuées par l’OACI auprès de ses 188 pays membres. Au total, ce sont 30 pays qui ont été épinglés par l’OACI,Ray Ban Wayfarer, et 26 par l’autorité américaine, pour un contrôle défaillant de leurs compagnies. Deux pays sont même pointés du doigt par les deux administrations: le Belize et la Guyana,lunette oakley. Une liste où l’on trouve une majorité de pays du tiers-monde, mais pas seulement: cinq pays d’Europe en font également partie – le Portugal, la Grèce,carrera lunettes, Chypre, la Hongrie et la Bulgarie. Elle ne répond certes pas à toutes les questions que peut se poser le consommateur, mais a le mérite de se fonder sur des observations faites dans ces pays mêmes.

Ces deux indicateurs permettent au voyageur d’éviter certains dangers. Il faudra cependant attendre encore avant que celui-ci, lorsqu’il monte dans un avion, soit parfaitement informé des risques qu’il prend. La liste noire européenne, annoncée par le commissaire aux Transports, Jacques Barrot, pour la fin de l’année, et le renforcement des contrôles vont dans ce sens. Mais cette amélioration de l’information et de la sécurité aura forcément un coût qui sera répercuté? sur le passager.

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort