polo ralph lauren pas cher,http://femmefrpoloralphlauren2013com®

polo ralph lauren pas cher,http://homme.frpoloralphlauren2013.com™,polo ralph laurenRapport de BMO sur la psychologie des dépenses : Les achats impulsifs sont une habitude coûteuse pour les Canadiens

Chaque année,polo ralph lauren pas cher, les Canadiens dépensent en moyenne 3 720 $ pour des articles superflus,ralph lauren pas cher, et les hommes dépensent plus du double que les femmes

– La majorité des Canadiens magasinent pour améliorer leur humeur et près de la moitié regrettent leurs achats après coup et dépensent parfois plus en un mois que ce qu’ils gagnent

– Le quart des répondants ne peuvent s’offrir quelque chose dont ils ont besoin parce qu’ils ont fait des dépenses non essentielles

– Les vêtements,polo ralph lauren, les chaussures et les sorties au restaurant sont les achats impulsifs les plus courants chez les Canadiens

MONTR QU – 25 sept,pull ralph lauren pas cher. 2012) – Selon un rapport publi par BMO aujourd’hui, les achats impulsifs exercent des pressions sur le bilan des m canadiens,polo ralph lauren pas cher. Le rapport de BMO sur la psychologie des d est le premier d’une s de rapports de BMO qui examineront les comportements des Canadiens en mati de finances personnelles et d’investissement,polo ralph lauren pas cher, ainsi que leurs r

Ce premier rapport,polo ralph lauren, qui portait sur les habitudes de d des Canadiens,polo ralph lauren homme, a r que la majorit (59 pour cent) font des achats impulsifs, que la moiti (52 pour cent) regrettent leurs achats apr coup et que 43 pour cent d parfois plus qu’ils ne gagnent en un mois,polo ralph lauren homme.

Men par Pollara,polo ralph lauren pas cher, le rapport a par ailleurs mis jour les faits suivants :

Il arrive parfois la majorit des Canadiens de magasiner pour am leur humeur et d’acheter un article dont ils n’ont peut- pas besoin parce qu’il est en solde (60 pour cent et 55 pour cent respectivement), et 42 pour cent d’acheter des articles qu’ils n’utiliseront jamais,ralph lauren pas cher.

En moyenne, les Canadiens d 310 $ par mois pour des articles qu’ils veulent sans en avoir besoin et sont d’avis qu’ils pourraient plus des deux tiers de ce montant s’ils faisaient l’effort de limiter leurs d Les achats impulsifs les plus courants des Canadiens au cours de la derni ann ont des v (57 pour cent), des repas au restaurant (52 pour cent),ralph lauren femme, des chaussures (39 pour cent), des livres ou des magazines (38 pour cent) et de la musique ou des films (31 pour cent),ralph lauren pas cher.

De plus,ralph lauren soldes, un Canadien sur cinq (19 pour cent) ont achet des biens de consommation technologiques impulsivement au cours de la derni ann

Les soucis financiers d souvent d’importantes d impulsives ponctuelles, mais les d quotidiennes peuvent s’av les plus nuisibles pour les finances long terme du m a d Lily Capriotti, vice-pr BMO Banque de Montr Dans la plupart des cas, les achats impulsifs sont des transactions Se fixer des param et faire le suivi de ses d quotidiennes peut aider le consommateur freiner ses comportements susceptibles d’avoir des r n sur sa situation financi

Mme Capriotti indique que les Canadiens peuvent adopter certaines pratiques pour faire le suivi de leurs achats impulsifs et les contr notamment en sur une base r en d un moratoire d’une heure sur leurs achats impulsifs ou en utilisant des outils en ligne pour faire le suivi de leurs d quotidiennes et se fixer des limites,ralph lauren moins cher. Par exemple, BMO offre BudgetSens BMOMD – un outil de gestion des finances personnelles en ligne dont les clients peuvent se servir pour se fixer des limites de d et des objectifs d’ et en faire le suivi,polo ralph lauren pas cher.

Les chiffres d que les Canadiens reconnaissent qu’ils peuvent des centaines de dollars par mois et des milliers de dollars par ann en r leurs d non essentielles a poursuivi MmeCapriotti. Le rapport indique cependant qu’une personne sur cinq seulement revoit ses d non essentielles la fin de chaque mois, ce qui veut dire que certains peuvent ne pas se rendre compte des sommes consacr des d superflues,ralph lauren pas cher.

Mme Capriotti ajoute qu’un CELI ou un compte d’ int comme le compte d’ bonifi BMO peut aider les Canadiens maximiser leur Selon le Service des de BMO,polo ralph lauren, la dette des m canadiens, exception faite des pr hypoth a doubl au cours de la derni d et a toujours d le revenu disponible, le ratio de l’endettement par rapport au revenu passant de 42 pour cent au d de 2002 un sommet record de 153 pour cent au d de cette ann

D’apr le rapport, un tiers (31 pour cent) des Canadiens ont d emprunter de l’argent ou contracter un pr pour r des d non essentielles, 23 pour cent incapables d’acheter quelque chose dont ils avaient besoin parce qu’ils avaient effectu des d superflues.

Ces habitudes sont plus r chez les plus jeunes Canadiens. Un Canadien sur trois (33 pour cent) de moins de 30 ans a incapable d’acqu quelque chose dont il avait besoin parce qu’il avait effectu des d superflues.

M les r haut revenu ont subi les cons de leurs d superflues – 19 pour cent des membres d’un m cumulant un revenu annuel d’au moins 100 000 $ ont incapables de s’offrir quelque chose qu’ils voulaient parce qu’ils avaient fait des achats non essentiels.

En moyenne, les hommes d deux fois plus que les femmes pour des articles superflus (414 $ contre 207 $), et se disent davantage dispos r leurs d (276 $ contre 145 $).

Les 5 principaux achats impulsifs des hommes : sorties au restaurant (53 pour cent), v (47 pour cent), livres et magazines (32 pour cent), chaussures (29 pour cent), logiciels et applications (26 pour cent).

Les 5 principaux achats impulsifs des femmes : v (66 pour cent), sorties au restaurant (50 pour cent), chaussures (48 pour cent), livres et magazines (44 pour cent), maquillage (36 pour cent).

Dans le cadre de son engagement simplifier les questions financi BMO a cr divers outils pour aider les Canadiens garder la ma de leurs finances personnelles dont Services sur rendez-vous de BMO, BudgetSens BMO, la Formule fut BMO, la Formule fut BMO pour parents, et la Formule fut BMO pour entreprise.

Les r du sondage cit dans le rapport de BMO sur la psychologie des d sont tir d’entrevues en ligne men par Pollara aupr d’un al de 1 000 Canadiens de 18 ans et plus. Le sondage a effectu entre le 31 ao et le 5 septembre 2012. Un probabiliste de la m taille comporterait une marge d’erreur de 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

propos de BMO Groupe financier

Fond en 1817 sous le nom de Banque de Montr BMO Groupe financier est un fournisseur nord-am de services financiers hautement diversifi Fort d’un actif totalisant 542 milliards de dollars et d’un effectif de plus de 46 000 employ au 31 juillet 2012, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires au d de la gestion de patrimoine et des services d’investissement.

articles connexes:
polo ralph lauren,http://pascher.frpoloralphlauren2013.com

http://www.siyufanyi.com/bbs/viewthread.php?tid=54501&extra=http://201.212.93.99/golivedocs/search/node/ type:book,document,drawing,event,sheetnode,task,ipaperhttp://orthodoxcommune.com/node/1#comment-3834367
http://www.bfuinc.com/longchamp.html

http://www.bfuinc.com/longchamptaschen.html

http://www.bfuinc.com/longchamponline.html

http://www.barr-construction.co.uk/rayban.html

http://www.barr-construction.co.uk/rb2140.html

http://www.barr-construction.co.uk/sonnenbrillen.html

http://www.aprilnorman.ca/AF.html

http://www.aprilnorman.ca/poloralphlauren.html

http://www.aprilnorman.ca/taschenlongchamp.html

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort