tu fais comme tu veuxpumpascherchaussurespaschereinfo

http://pumpascher.chaussurespaschere.infoLa seule différence entre un PAD (prêt à diffuser) et une chronique, se situe essentiellement dans le lancement.

Le PAD est lancé par le présentateur du journal, qui résume l’info en quelque sorte, avant de lancer le bob du journaliste. La chronique comme on dit en radio, “tient toute seule”.

Ex : 3 millions de visiteurs, 500 kilomètres de linéaires, 100 millions de francs de budget, cette année encore,définition d’une chronique, la Foire à la Betterave promet etc etc.

Pour le PAD, tu n’as souvent qu’un seul angle, alors que la chronique essaye d’aborder le sujet d’un point de vue global. Ca n’est pas une règle figée bien sur, tout cela s’adapte en fonction du sujet que tu dois traîter.

Quant à savoir le nombre de signes que représentent 3 minutes, bah ça dépend de pleins de trucs, notamment de ton débit de parole.

Pour les 5 W, tu fais comme tu veux, tu les place où tu peux dans ta chronique, souvent dès le début, ça te permet une entrée en matière aisée et ça évite à l’auditeur de se demander de Koikikoze l’aut’ dan’l’poste !http://pumpascher.chaussurespaschere.info

Related articles:

http://alexander-kerscher.de//index.php?option=com_fireboard&Itemid=29&func=view&catid=4&id=11561#11561

http://www.bjjfsd.com/bbs/forum.php?mod=viewthread&tid=65448

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort