20 femmes pour 5 hommes,http://wwwlunetteslouisvuittonpascherinfo

http://boutiquediorpascher.infoPr VILDE – Je suis tr honor d’avoir invit dans votre assembl la pathologie infectieuse est tr organiciste : une bact / une maladie ,dior pas cher; et pourtant nous avons tr souvent le sentiment que l’ intervient dans certains d’infections r : herp , infections staphyllococciques et autres, et nous avons le sentiment d’un certain nombre de manques , manque de temps, manque de comp pour une prise en charge tr compl de ces malades .

Ce n’est pas exactement d’infection proprement dite que je voudrais vous entretenir mais de malades qui sont atteints de fi prolong ce qui est aussi un mode de venue dans un service de pathologie infectieuse, extr fr . Il est que dans tout ce lot de malades qui ont une fi prolong et isol le plus souvent nous trouvons une infection organique : la tuberculose,hollister Pas cher, un foyer infectieux,abercrombie discount, un cancer etc. Je ne vais pas vous en les causes, elles sont nombreuses et ceci impose souvent un bilan tr lourd .

Par ailleurs, il y a cinq dix pour cent des cas o l’on ne trouve rien malgr les donn anatomo-pathologiques . Il existe enfin un petit groupe de malades que nous avons remarqu ayant un air de famille et pour lesquels nous nous demandons s’il ne s’agit pas plut d’une dysr de la temp centrale ,abercrombie Soldes.

Ce sont un peu ces faits et r pr que je voudrais vous livrer de fa recueillir les r des uns et des autres et savoir si de tels faits ont observ par d’autres ,abercrombie pas cher.

De quoi s’agit il exactement ? Ce sont 25 malades que nous avons regroup ici, mais il y en a beaucoup plus qui ont . Il s’agit de 25 cas adultes ,abercrombie; nous avons tout ce qui etait enfants . Vous constaterez ici, la pr du sexe f : 20 femmes pour 5 hommes, adultes d’ moyen, en pleine activit ,lunette louis vuitton. L’ moyen est de 35 ans avec des extr de 20 et 70 ans ; une seule personne de 7O ans, ensuite, des de 45 ou 50 ans . Donc une moyenne encore plus jeune si l’on exclue ce seul malade d’ un peu plus avanc Ce qui d ce groupe ,abercrombie pas cher, c’est tout d’abord l’existence d’un sub-f qui durait depuis au moins un mois et qui constamment associ avec une asth . La temp all inf 38 donc assez diff d des grandes causes organiques de fi prolong qui se traduisent toujours par une fi nettement sup 38 . Aucune cause organique d chez ces malades ; bien entendu leur fi avait donn lieu de tr nombreux examens sur lesquels je n’insiste pas . Les examens biologiques standards normaux , la VS, l’h l’examen clinique normal. Certes il n’est pas exceptionnel , m assez fr de trouver ou l un petit foyer infectieux mais qui n’explique pas,sacs louis vuitton pas cher, notre sens,lunette louis vuitton pas cher, l’ f ,louis vuitton pas cher. Par ailleurs , dans ces cas, le traitement est inefficace

Autre : l’anciennet des troubles , sup un an chez 2O malades mais sup 5 ans chez les 5 autres ,Christian Dior.

Nous avons cherch analyser d’un peu plus pr les circonstances d’apparition de cet pour lequel l’asth est un des sympt dominants ,abercrombie. Le malade ralentit consid ses activit sociales et professionnelles, par des arr de travail.

En ce qui concerne le terrain et la profession, on voit que ce sont des gens parfaitement ins avec une tr grosse activit professionnelle : cadres sup professions lib (avocats, m artistes) , directeurs d’entreprise grosse responsabilit professionnelle dans 9 cas sur 25, cadres moyens 13 sur 25 et, dans 5 cas sur 25, des personnes ayant une activit param : infirmi kin ,abercrombie moins cher. . Enfin, 3 personnes n’avaient pas de profession .

Les facteurs d apparents dans 12 cas sur 25 une infection survenue 6 mois ou un an avant , infection saisonni assez banale, une grippe, 2 ou 3 fois une infection un peu plus complexe comme une infection cytom mais qui avait gu sans incident particulier ; partir de cette infection , la fi se prolongeait mais sur un mode beaucoup moins avec un d’asth persistante .

Un autre mode de d nous para assez important ,polo ralph lauren pas cher. Un facteur gyn a pu retrouv comme d chez 14 des 20 femmes : stress,ralph lauren pas cher, acte,dior femme,Bien que le R ne soit pas applicable en Suisse,http://www.lunetteslouisvuittonpa, ou grossesse interrompue . Dans deux autres cas, c’ des interventions chirurgicales plus banales et dans quatre cas nous n’avons pas retrouv de facteur d .

Nous avons pu ainsi retrouver 14 fois la notion d’un “traumatisme” gyn , et parmi ceux-ci sept cas etaient li la maternit : interruption de grossesse,bien que n’étant pas à cent pour cent,http://www.lunetteslouisvuittonpascher., st mort n ou ligature des trompes ; je vous en donnerai quelques exemples . Sept malades sous oestro-progestatifs.

Nous avons cherch analyser avec nos amis physiologistes cet f le d Nous avons d’abord proc l’enregistrement au moyen d’une sonde rectale pendant une p de 24 heures. Chez ces malades au repos, hospitalis cet enregistrement a parfaitement support .

Ceci a permis un enregistrement continu sur un appareil qui a mis au point par nos amis physiologistes avec l’aide d’un programme informatique : il y a un point qui est enregistr toutes les minutes par exemple, et qui permet d’avoir une courbe extr pr dans des conditions basales. Cette courbe brute est ensuite d selon un mod math qui fait appel la loi des s de FOURIER : on sait que la temp est un ph p cyclique au cours de la journ et qu’il y a plusieurs sinuso d’amplitude et de p diff . Cette loi des sinuso de FOURIER permet de d les ph cycliques en toute une s de sinuso de p et d’amplitude diff dont la somme va finalement reproduire la courbe brute que l’on obtient par l’enregistrement de la temp . Chaque harmonique a un rang 1, 2, 3, 4,. et la p de chaque harmonique est la p de 24 h. divis par le rang . Ainsi la premi harmonique a une p de 24 h. qui est la plus importante, celle que l’on constate et que chacun conna Mais c de cela il y a l’harmonique de p 12 h. que vous voyez ici ( ceci est tr sch naturellement ). L’harmonique 3 a une p de 8 heures et on peut d ainsi presque jusqu’ l’infini.

Nos math se sont arr au rang 8, mais on peut aller encore beaucoup plus loin avec des amplitudes qui seront r d cela va de soi. Je le r la somme de toutes ces harmoniques va reproduire la courbe brute obtenue partir de laquelle on fait cette d en harmoniques.

Voil les r que nous avons obtenus : tout d’abord la temp moyenne, d de fa extr pr varie tr peu (36,9 + ou – O,05 ou 0,01.) et avec surtout une premi harmonique qui croise l’axe de la temp moyenne en principe 0 heure et 12 heures avec une variation assez faible de plus ou moins une heure par exemple . D’autre part, la d d’amplitude des harmoniques suivantes se fait d’une fa harmonieuse . Chez ces 25 malades nous avons observ une temp moyenne qui peut- un tout petit peu sup la normale chez 10 des 25 malades mais la temp restait toujours inf 37.4 et loin des grands acc f des fi organiques. L’amplitude a souvent un peu plus que chez les sujets normaux mais ce qui nous a paru le plus int et le plus significatif est une sorte de d . En effet chez les sujets normaux, l’harmonique n (H 1) croise la temp moyenne, par ex. 37 assez pr 0 heure et 12 h. ; chez 20 des 25 malades nous avons observ que la 1 harmonique croisait cet axe de la temp moyenne avec un d de 2 heures ,( en g moins 2heures , c’est dire avant, et une fois + 2 ou 3 heures). Ce d n’ pas significatif chez 5 des 25 malades.

Un autre point que nous ne savons pas interpr encore est que nous voyons dans certaines harmoniques de rang sup c’est dire 3 , 4, 5, 6 , 7, 8, avec des courbes qui sont la limite de la lisibilit , une amplitude plus importante que les harmoniques de rang 1 ou 2 qui sont beaucoup plus Tout se passait comme s’il y avait un ph cyclique de p br qui se r toutes les 3 ou 4 h, 3 ou 5 heures selon les cas,Colloque Pour une approche scientifique de la psychosomatique, sans que nous puissions savoir la cause de ces ph cycliques . En effet l’analyse selon les lois de FOURIER permet deux choses : d’une part d’ certains ph al et d’autre part de rep certains ph cycliques qui peuvent se produire et qui n’apparaissent pas une premi analyse .

Voil donc les deux anomalies que nous avons retrouv la premi nous ayant parue la plus importante . Nous nous sommes demand s’il pouvait y avoir une relation avec cet d’asth si ces malades ne seraient pas en permanence comme quelqu’un qui va de Paris New-York puis de New-York Los-Angel , etc ., s’il n’y avait pas une sorte de mauvaise adaptation au rythme de vie , l’environnement qui expliquerait cet de malaise et d’asth . Nous en sommes l de notre r et de notre analyse .

Je voudrais simplement, pour conclure, illustrer cet expos par deux exemples :

D’abord celui d’une malade de 29 ans , ambulanci ayant une tr grosse activit professionnelle, travaillant avec son mari, ayant pein pour r ayant franchi tous les . Elle a comme ant un ulc gastro-duod et surtout, en 78, une c qui se termine par une mort n et qui est v de fa catastrophique d’autant que cette mort n natale ne lui est pas annonc imm mais avec un retard. Elle avait d une fille bien portante . En 1980 une endom en 1981, une autre c la suite de laquelle est faite une ligature des trompes : l’enfant est bien portant , mais c’est une fille et elle d un gar . Depuis novembre 81, juste apr cette c un d’asth s’installe avec sub-f . Une premi hospitalisation est faite le 18 janvier jusqu’au milieu du mois de f 82 . On fera des examens nombreux, in et r qui ne montreront rien de particulier . Nous la voyons en sept 82 alors que cette situation dure depuis presqu’un an et nous faisons les m conclusions que nos coll de province : absence de foyer infectieux . Nous faisons un enregistrement de la temp qui montre un d de la premi harmonique de moins 3 H avec une d’amplitude de l’harmonique tr inf de rangs 9 et 10 . Elle est examin comme certaines de ces malades l’ont par le Dr CAROLI Ste Anne pour essayer d’aborder un petit peu la personnalit de ces malades . Il nous a indiqu que cette situation gyn avait certainement tr traumatisante, qu’existait par ailleurs une hyperactivit professionnelle consid un investissement dans le travail et que cette patiente se trouvait dans une situation un peu bloqu ne pouvant plus , du fait de son asth assurer ses performances professionnelles ant .

Je vous donnerai un dernier exemple , celui d’une femme de 28 ans qui travaille l’ANPE , qui est mari et n’a pas d’enfant ; elle a des ant de RAA et a pris des oestro-progestatifs . Son histoire commence en Nov 79 avec une tox gravidique qui aboutit l’interruption spontan de la gestation ( c’est une premi grossesse) et la mort n de l’enfant . Ici aussi s’installe cet d’asth subf pendant un an qui va motiver de nombreux arr de travail . L’examen gyn est tout fait normal . Elle est hospitalis 3 ou 4 mois apr , en F 80 . Les examens clinique et paraclinique sont normaux : aucun foyer infectieux,Colloque Pour une approche scientifique de la psychosomatique, ; la fonction thyro explor comme chez pratiquement toutes ces malades ( compte tenu du d thermique ) est tout fait normale . On retrouve d’autre part une temp moyenne un tout petit peu (37,25 une amplitude un peu et surtout un d de moins 2 heures trente indiscutable, avec l encore une d’amplitude d’harmoniques de rang inf . Nous prescrivons un petit traitement et cette femme peut reprendre son travail, les choses s’ am . Une grossesse interviendra normalement 1 ou 2 ans plus tard, l’asth dispara elle retrouvera son activit normale mais la dysr persistera n .

Il y a d’autres exemples ( 8 ou 9 ) o la situation s’est am . Reste un grand nombre de malades pour lesquels nous n’avons pas de suite ; il faudrait enqu chez leur m ou aupr d’eux-m ,et odorantes et qui sont généralement jaunâtre. J garder ça secret,http://www.

Ces faits sont encore tr pr . Nous nous interrogeons sur leur signification mais je pense que ce sont des situations qui sont sans doute beaucoup plus fr qu’on ne le croit. Non seulement l’analyse math tr scientifique, mais aussi l’approche de l’ de la personnalit de ces malades, devraient permettre de comprendre et certainement d’am ces situations .

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort