démontrant ainsi sa volonté de ne pas se contenter de gérer la crise,ht

http://boutiquediorpascher.infoParler de “population et développement” dans le contexte ivoirien actuel pourrait sembler saugrenu, car cela signifie réfléchir sur le long terme et se projeter dans l’avenir, alors que les problèmes cruciaux qui se posent aujourd’hui à la Côte d’Ivoire sont bien plus immédiats et demandent des solutions urgentes,UNFPA Côte d.

Pourtant, il paraît important justement, par rapport à la grave crise que traverse la Côte d’Ivoire, de prendre un certain recul et de réfléchir à ce que sera ou pourrait être le pays dans 5 ans ou dans 10 ans,qui rentabilise chaque espace ,http://www.lunetteslouisvuit. Il est d’ailleurs satisfaisant de constater que le Gouvernement ivoirien ait pris l’initiative de ce travail, démontrant ainsi sa volonté de ne pas se contenter de gérer la crise, mais au contraire de préparer l’après crise,pour nous tous,http://www.lunetteslouisvuittonpascher.info. Le rôle des responsables politiques est en effet d’agir par anticipation et, à travers l’action quotidienne,mais elle réagit. et c’est pas mon but. ça confirme,http:/, de poser les jalons pour le futur. S’engager dans cette voie résulte cependant d’un pari relativement osé, car la démarche doit intégrer plusieurs éléments comme la dimension politique,UNFPA Côte d, les causes de la crise ou les difficultés de la sortie de crise. Elle peut heureusement s’appuyer

C’est dans cet esprit qu’a été réalisé ce rapport “Population et développement en Côte d’Ivoire: défis et perspectives”. Dans cette introduction générale, la problématique des relations entre population et développement sera rappelée, puis divers aspects de ces relations concernant directement la situation ivoirienne seront examinés (première partie). Enfin, les chapitres composant cet ouvrage seront présentés dans une deuxième partie.

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort