le crack des cracks,http://wwwlunetteslouisvuittonpascherinfo

http://boutiquediorpascher.infoQuel spectacle ! Dimanche,Ulima du Citrus attendue ce lundi 31 décembre 2012 sur l’hippodrome de Vincennes,polo ralph lauren pas cher, sur l’hippodrome de Vincennes,le lundi,http://www.lunetteslouisvuittonpascher.info, l’ambiance était au rendez-vous. A quelques semaines du prochain Grand Prix d’Amérique, le Prix de Bourgogne devait servir de révélateur. Tous les ans, ce troisième volet des quatre « B » est une véritable répétition avant le grand show du dernier dimanche de janvier,lunette louis vuitton pas cher. Lors des deux précédentes éditions Ready Cash, le crack des cracks,Christian Dior, déposait l’opposition et s’imposait en véritable champion,louis vuitton pas cher. Dans la foulée, il signait deux victoires dans la plus belle épreuve au monde et se rapprochait un peu plus du fabuleux record d’Ourasi. Ourasi,sacs louis vuitton pas cher, il en était question ce dimanche après-midi puisque Ready Cash, double tenant du titre donc, pouvait égaler le champion des champions qui avait enlevé à trois reprises et à la suite ce Prix de Bourgogne,abercrombie. Avant coup,louis vuitton soldes, avec son numéro un derrière la voiture, il était délicat pour son entourage d’envisager une tactique de course. A un peu moins d’un mois du grand évènement, fallait-il courir à fond et donner une course dure à ce cheval d’exception où simplement le reprendre en partant,ralph lauren pas cher, prendre les dos, et venir finir en roue libre, quitte à être battu et pas égaler le crack Ourasi,dior pas cher. Compétiteur et aimant la victoire,abercrombie pas cher, Franck Nivard ne l’entendait pas de cette oreille et comptait bien mettre la pige à ses rivaux. Dès le départ, il lançait son partenaire à pleine vitesse, qui, doté d’une vitesse naturelle, gardait l’avantage sur les chevaux s’élançant à l’extérieur. Royal Dream, très bien parti,abercrombie, n’insistait pas pour prendre la tête et se calait dans le dos du phénomène alors grandissime favori des turfistes. Très vite, les attaques fusaient en dehors et Ready Cash était alors obligé de contrer à plusieurs reprises,abercrombie Soldes. Pourtant meilleur en venant de l’arrière, le champion contrôlait les opérations.

A cinq cent mètres du but,sacs a main dior pas cher, son driver était plein de ressources et nous pensions alors tous que le crack allait s’envoler dans la phase finale. Seulement,abercrombie et fitch, comme lors de la quasi-totalité des sorties où il est allé devant, le crack allait quelque peu perdre de sa superbe dans la dernière ligne droite. Timoko,abercrombie pas cher, retrouvé, venait mettre la pression sur le favori,polo ralph lauren big pony. Ready Cash,abercrombie and fitch pas cher, courageux en diable et sollicité par un Franck Nivard très motivé, le champion se montrait pugnace et repoussait l’assaut de Richard Westerink. Royal Dream, après avoir patienté comme à son habitude, terminait très vite et inquiétait Ready Cash aux abords du poteau. Au passage du but, l’écart était minime mais le nez était en faveur d’un Ready Cash qui entrait alors un peu plus dans la légende. Tiégo d’Etang,maintenant je suis ronde et meme si des fois,http://www.lunetteslouisvuittonpas, Timoko,Ulima du Citrus attendue ce lundi 31 décembre 2012 sur l’hippodrome de Vincennes, Royal Dream Qwerty et d’autres, laissaient de très belles impression. Comme quoi, le Prix d’Amérique 2013 va tout simplement être légendaire Ce lundi 31 décembre 2012 pour le dernier jour de l’année, un tiercé, quarté, quinté plus de niveau très moyen sera proposé. Le Prix de Libourne, qui rend hommage à une ville située à côté de Bordeaux, verra dix-sept pouliches âgées de quatre ans et n’ayant pas encore gagné plus de 44 000 euros venir prendre le départ du parcours des 2100 mètres de la grande piste. En théorie, les compétitrices qui s’élanceront en première ligne auront un gros avantage. Sous un temps maussade et une température avoisinant les 10 degrés, il ne sera pas simple d’établir un pronostic plein de bon sens. Espérons simplement être en réussite pour le dernier quinté plus de l’année

Laurent Claude Abrivard, entraîneur de grande qualité qui a de très bons chevaux dans son écurie, compte beaucoup sur la belle ULIMA DU CITRUS (7) lors de ce tiercé, quarté, quinté plus. Portant la célèbre casaque de Monsieur Jean Pierre Barjon, chanceux propriétaire qui avait sous ses couleurs les deux cracks Niky et Meaulnes du Corta cette jument honnête semble avoir la pointure d’un tel lot. En dernier lieu, elle a très bien tenu sa partie en prenant une belle deuxième place dans une épreuve de niveau similaire. Ce jour, l’engagement est plutôt bon, voire même excellent puisqu’elle est bien engagée aux gains. Avec son numéro sept derrière l’autostart, elle pourra adopter toutes les tactiques de course. Evidemment, ce n’est pas un coup sûr à la gagne puisqu’elle n’a plus gagné depuis un petit moment, mais comme elle cherche activement son jour, il est logique de lui faire confiance

Qui ne connait pas la célèbre casaque Rayon qui a vu le talentueux Jean Michel Bazire se révélait avec de génaux compétiteurs comme Baccarat du Pont. Désormais, depuis plusieurs années, c’est l’homme de confiance de la maison, Thibaut Viet, qui a la confiance de son patron. Thibaut Viet, homme habile qui respecte toujours ses montures, se mettra donc au sulky d’UQUINETTE DU PONT (3). En dernier lieu, déferré des quatre pieds pour la première fois de sa carrière, elle a tracé une belle ligne droite pour venir prendre la troisième place. Aujourd’hui, elle devrait encore bien démarrée pour se placer dans le dos des premières. Ensuite, si elle peut sortir dans la phase finale, elle devrait logiquement terminer dans les trois premiers et peut même espérer la gagne

Christian Bigeon réalise un bon début de meeting d’hiver et croit beaucoup en UNION D’HAUFOR (13). Bonne finisseuse, elle a conclu dans le proche sillage d’Uquinette du Pont en dernier lieu,visiter le site Web du ministère de la Justice.,http://www.lunetteslouisvuitto. Aimant également pratiquer la course d’attente, elle devrait longuement patienter ici car elle s’élancera en seconde ligne. Avec un parcours sur mesure et si elle prend le bon wagon en montant, alors elle sera assurément redoutable dans la phase finale. Ce pourrait bien être tout ou rien avec UNA FIX (14). Assez talentueuse mais très compliquée, elle commet souvent l’irréparable. Lorsqu’elle trotte, elle fait souvent l’arrivée et passe généralement le poteau en première position. Dès lors, avec elle, tout sera simplement une question de sagesse.

UNE OKA (2) trouver un bel engagement en première ligne ici. D’une belle régularité depuis le début de sa carrière, elle peut franchement espérer jouer les premiers rôles dans ce lot. Déferrée des quatre pieds aujourd’hui, cette fille de Cocktail Jet peut même être considérée comme une base pour le quinté plus. UNIFLORE DE L’ORNE (4) termine elle aussi souvent dans les cinq premiers. Cette élève de la maison David aura de logiques prétentions et peut elle aussi se mettre en évidence dans cette compétition très ouverte. Derrière, URLOTTA DES OBEAUX (9) et UMADENZA (5), deux juments de qualité qui partent en première ligne, conclurons notre combinaison 7/3/13/14/2/4/9/5. Passerons nous à la caisse pour le dernier quinté de l’année ? Réponse lundi après-midi

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort