Complications durant la grossesse,http://wwwlunetteslouisvuittonpascherin

http://boutiquediorpascher.infoUne consommation,abercrombie pas cher, même ponctuelle ou modérée,Christian Dior, d’alcool pendant la grossesse n’est pas anodine et peut entraîner des risques importants pour l’enfant à naître,polo ralph lauren pas cher. Lorsque la femme enceinte boit un verre,louis vuitton pas cher,TIVA DE LA FRETTE ,http://www.lunetteslouisvuitto, il y a donc rapidement autant d’alcool dans le sang du bébé que dans le sien,abercrombie.

Des effets redoutables

tout au long de la grossesse,sauf avec la pilule elles sont réguliere,http://www.lunette,ralph lauren pas cher,Alcool et grossesse, l’alcool agit directement le cerveau du fœtus en développement,abercrombie and fitch. Le risque d’atteinte des fonctions cérébrales est donc très élevé,lunette louis vuitton pas cher.

Complications durant la grossesse

effets de l’alcool sur le fœtus sont nombreux susceptibles d’entraîner des complications durant la grossesse (retard de croissance du fœtus,sur des thèmes très diversifiés. De nombreuses publications scientifiques,ht, accouchement prématuré),Alcool et grossesse.

Malformations du foetus

consommation importante d’alcool pendant les 3 premiers mois peut produire des malformations irréversibles chez le bébé. Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) constitue l’atteinte la plus grave de l’exposition prénatale à l’alcool. Il se manifeste notamment pas des anomalies faciales, des retards de croissance, une malformation de la boite crânienne ou des dommages du système nerveux (retard du développement, déficits intellectuels, troubles de l’apprentissage, hyperactivité, troubles de l’attention ou de la mémoire, ).

une étude de l’Inserm, 700 à 3.000 enfants sur les 750.000 naissances annuelles seraient concernés par un SAF grave.

En pratique, 0 alcool, c’est le mieux est donc recommandé aux femmes enceintes de réduire, voire de renoncer à toute consommation d’alcool La plupart des femmes le savent et se comportent de manière adéquate. Un verre de bière ou de vin n’est probablement pas dangereux. Le deuxième par contre peut déjà être de trop. Les occasions uniques avec forte consommation d’alcool sont à éviter. Il serait encore mieux de renoncer totalement à l’alcool dès le début de la grossesse et ce pendant toute sa durée.

nom du père

ce jour, la recherche s’est presque exclusivement portée sur les risques encourus par le fœtus lorsque la mère consomme de l’alcool. Beaucoup d’études ont pourtant démontré que les enfants d’hommes alcooliques ont souvent des capacités intellectuelles inadaptées et qu’ils sont plus fréquemment hyperactifs que des enfants d’hommes sobres.

comportement du père face à la boisson a donc une influence sur les chances de développement de l’enfant.

rôle et la responsabilité de l’homme ne doivent pas être négligés. Beaucoup d’hommes incitent ainsi leurs femmes à boire aussi pendant leur grossesse, ou parfois exigent d’elles qu’elles renoncent à l’alcool alors qu’eux ne font aucun effort

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort