le numéro de SMS,http://wwwlunetteslouisvuittonpascherinfo

http://boutiquediorpascher.infoC’est un fait avéré : les clients ont profondément changé leur comportement d’achat dans la décennie qui vient de s’écouler. Les résultats d’études parlent tous d’une seule voix : les clients, mieux informés,boutique dior, sont devenus plus exigeants,abercrombie, plus critiques dans leurs achats. Grâce à internet, aux comparateurs de prix et aux forums de discussion,louis vuitton soldes, les individus ont acquis des réflexes pour comparer les produits entre eux et zapper d’un produit à l’autre,abercrombie Soldes, reprenant ainsi du pouvoir sur leur consommation et sur leur capacité à négocier les meilleures offres,http://af.vetementmagasins.info. L’arrivée de la crise a accéléré le mouvement de transformation.

Voyant effectivement leur pouvoir d’achat se restreindre,polo ralph lauren pas cher, les clients sont devenus de véritables chasseurs de prime à l’affût du meilleur prix,la victoire lui est acquise d’avance,http://www.lunetteslou,polo ralph lauren big pony. Les attirer,Christian Dior, puis – surtout – les fidéliser deviennent des enjeux forts pour toutes les entreprises,abercrombie and fitch kids, y compris en B to B,Dans une deuxième partie,http://www.lunetteslouisvuittonpascher.info,abercrombie pas cher.

Les nouvelles façons de consommer obligent les entreprises à repenser leur stratégie de fidélisation : comment enrayer ces comportements zappeurs et construire une relation durable avec ses clients ,abercrombie pas cher? L’enjeu est de taille : un client connu,ralph lauren pas cher, reconnu et fidèle permet évidemment de sécuriser une part non négligeable du chiffre d’affaires.

Dans ce contexte, les programmes dits “de fidélité” connaissent une seconde jeunesse,louis vuitton pas cher. Nombre de sociétés et de commerces se sont lancés dans l’aventure,dior pas cher. Il est vrai que le principe de ces dispositifs semble percutant et efficace : plus le client achète de produits,Bâtir un programme de fidélité pour garder ses bons clients,sacs louis vuitton pas cher, plus il est récompensé de ses achats,abercrombie. et le vôtre !

1 – Vérifiez que les conditions de base sont réunies

Avant de vous lancer corps et âme dans la création d’un programme de fidélité (qui peut représenter un certain investissement), assurez-vous que les “basics” de votre entreprise sont fiables : la fidélité d’un client se gagne avant tout par la qualité et la cohérence de vos offres,lunette louis vuitton pas cher, des services associés, et par votre positionnement en termes de prix. Les programmes de fidélité constituent un plus lorsque tous ces éléments de base sont remplis. Certaines entreprises, comme Darty, ont délibérément fait le choix de ne pas créer de dispositif de fidélité : leurs produits et leur positionnement choix/prix/services suffisent à pérenniser leur clientèle.

Autre question à vous poser : votre activité permet-elle de créer un programme de fidélité ? L’enjeu principal d’un tel plan consiste à inscrire le client dans une relation durable avec votre entreprise. S’il s’avère que vous vendez des produits ou services qui ne nécessitent pas ou peu de récurrence d’achat (par exemple, la vente de bateaux de plaisance), lancer un programme de fidélité n’est pas opportun. Il est préférable, dans ce cas, de créer un dispositif d’offres promotionnelles qui aura pour objectif de sécuriser/transformer vos ventes,Bâtir un programme de fidélité pour garder ses bons clients.

2 – Définissez bien vos objectifs

Quel objectif mettez-vous derrière le mot “fidélité” ? Il est crucial de répondre précisément à cette question : souhaitez-vous augmenter la fréquence d’achat de vos clients, accroître le chiffre d’affaires par visite, obtenir les coordonnées (le numéro de SMS, l’adresse postale, l’e-mail) de vos clients pour pouvoir leur proposer des offres, recruter des clients, augmenter leur durée de vie, renforcer la satisfaction, enrayer les départs de vos acheteurs. ? Il est important de sélectionner et de classer par ordre de priorité les objectifs, parce que plus vous les préciserez, plus le contenu du programme de fidélité sera percutant, efficace et en adéquation avec vos propres besoins.

Vient ensuite la question de la segmentation de votre clientèle. Fidéliser pour fidéliser ne constitue pas un objectif en soi. Il est préférable de concentrer vos efforts et vos moyens sur des cibles spécifiques, notamment sur vos clients les plus réceptifs et les plus rentables que vous devrez “bichonner” en priorité. Analysez votre base clients et repérez les 20 % qui réalisent 80 % du chiffre d’affaires : ce sont eux qu’il faut absolument garder !2

suivant

LES + LUS

LES + COMMENTÉS

Séduire les stars du NetAuto-entrepreneur: un rapport, des désaccordsPalmarès : les rois de la petite reineEat Sushi ouvre le premier sushi drive européenA quelles marques faites-vous le plus confiance?

Auto-entrepreneur: un rapport, des désaccordsLes 10 piliers de ma prochaine vie d’entrepreneurA quoi ressemblera le travail demain,. Dispone de un aparcamiento de pago.,http://www.lunetteslouisvuittonpascher.inf?Alerte sur le financement des entreprisesAvec Warren Buffet, la finance expliquée aux enfants

Auto-entrepreneur: un rapport, des désaccordsAppGratis: Simon Dawlat invente le libre-service des applis mobilesAuto-entrepreneur: bientôt un régime à deux vitessesLes 10 piliers de ma prochaine vie d’entrepreneurChronique de morts annoncées chez Google

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort