lunettes moins cher asxhttp://wwwchanelpascherenlignebiz

2013,http://www.sacsblogs.infoGuitariste : Quel est ton parcours musical ,chanel montre?

Cyril Achard : J’ai commencé la guitare à 13 ans,burberry homme, en suivant des cours de Jazz avec un prof particulier,sacs pas cher. L’étude des standards m’a transmis le goût de l’harmonie et de la théorie,sac burberry, puis je suis rentré à l’IMFP de Salon de Provence,echarpe burberry, autre formation Jazz,soldes longchamp. J’avais alors 19 ans. J’ai ensuite fait du piano bar,Chanel pas cher, dans divers styles et formation, jusqu’au premier album d’Arrakeen et la suite en solo.

Guitariste : Ton nouvel album “Essentuel” tout acoustique est orienté vers le jazz,soldes sac. Tes précédents albums solos étaient orientés vers le metal instrumental,foulard burberry, le projet Morbid Feeling était tourné vers le metal prog chanté, et Tabboo Voddo vers le jazz-rock,burberry pas cher. Maintenant,longchamp pas cher, un concept de “jazz-pop” ?

Cyril Achard : Il n’y a pas vraiment de concept. C’est naturellement que mes influences les plus profondes se sont réunies pour faire cette mixture là. Voilà où cela me conduit aujourd’hui,longchamp pas cher.

Guitariste : Le pianiste Jean-Pierre Como,soldes longchamp, ancien Sixun,sacs longchamp pas cher, participe à cet album. Comment c’est passé votre rencontre ?

Cyril Achard : Etant nouveau venu sur la scène Jazz,burberry enfant, j’avais le sentiment qu’un nom associé au projet ferait avancer les choses,sac longchamp pas cher. J’ai présenté le projet à plusieurs pianistes. Jean-Pierre a littéralement craqué sur la musique et m’a rappelé aussitôt,longchamp pas cher. En retour, il nous gratifie d’une performance incroyable, à la hauteur de son talent et de sa sensibilité. Je ne le savais pas au départ,sacs longchamp pas cher,Interview de Cyril Achard, mais il était le pianiste sur mesure pour ma musique. Certains titres auraient très bien pu être écris par lui-même. C’est le hasard, un signe aussi.

Guitariste : C’est ton frère qui chante sur cet album,sacs moins cher, de quel univers musical vient-il ,lunettes Ferraari? Comment c’est passé votre collaboration,lunette pas cher?

Cyril Achard : Nous écoutons et vibrons pour les mêmes choses, depuis le début. Il m’arrive aussi de composer avec l’instrument, et l’harmonie et la mélodie arrivent en même temps,chanel lunettes, comme si j’improvisais en chantant. J’avais dans le passé davantage l’habitude d’écrire mon thème sur une grille. Quand au reste de l’instrumentation, j’ai essentiellement écris les parties pianos,sacs pas cher. Les arrangements de voix, basse et batterie, ont cette fois été “remaniés” par Lilian Bencini (contrebasse) et Fred Pasqua (batterie),www.frlongchamppascher2013.com. Ce qui n’était pas le cas dans mes précédents albums,burberry soldes.

Guitariste : Comment s’est déroulé l’enregistrement ?

Cyril Achard : J’ai laissé carte blanche,Interview de Cyril Achard, car le style le permet, au batteur et contrebassiste.

J’ai surtout fixé l’emboîtement piano/guitare, les lignes mélodiques les choeurs. On a enregistré au Mans, dans un cube en aluminium. Un studio, Musiques Plurielles, des gens supers. On était logé sur place. Les prises la nuit, c’est différent. Jean-Pierre Como a donné une direction très “sensuelle” à la musique. J’ai vécu là les meilleurs souvenirs de prises. Choses impossibles à vivre quand on joue une musique où chacun enregistre dans son coin. Mais ça, c’est le style qui le veut.

articles connexes:

longchamp pas cher fbihttp://www.chanelpascherenli

burberry enfant obzhttp://www.chanelpascherenligne.biz

Alviero martini online pqthttp://www.chanelpascherenligne.biz

http://www.soldessaclongchamppascher.biz/
http://www.chanelpascherenligne.biz

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort