dire que je suis un bon à rien,http://ralphlaurenpascher52webnodefr/

ralph lauren pas cher,http://ralphlaurenfemme.webs.com/,polo ralph lauren pas cherVoila maintenant 7 mois que je suis à la maison (sans travail) suite à un congédient. Évidement pour des raisons subséquentes à mes comportements plutôt psychotiques au travail (cela faisait 2 ans que je travaillais chez ##),pull ralph lauren. Bien que je me sois reposé chez moi,polo ralph lauren, j’envisage un retour au travail la semaine prochaine dans le même domaine qu’avant (caméra de surveillance,polo ralph lauren pas cher, travail d’équipe),polo ralph lauren pas cher.

Je ne veux pas rater cette opportunité d’embauche puisque je connais et que c’est payant, mais je suis perplexe car chez mon ancien employeur,polo ralph lauren, je cachais mes crises d’angoisses ainsi que mon mal être et j’avais souvent le dégoût face à des idées noirs (meurtre quel conque,ralph lauren home, vandalisme,polo ralph lauren, vol),ralph lauren moins cher. En fait cela me fait peur de penser à commettre des actes de violences sans raison de ma part. C’est ridicule et c’est a cause de ça que je me sentais pas bien,lunettes ralph lauren, automatique cela est un renvois,vers 1730-1785,http://ralphlaurenpascher52.webnode.fr/,ralph lauren pas cher,et tellement plus courant ,http://ralphlaurenpasch, ils pas de temps à perdre avec moi et évidement,polo ralph lauren, quand ils m’on congédier je me sentie extrêmement bien,ralph lauren pas cher,Po traductrice,http://ralphlaurenpascher52.webnode.fr/. J’ai peur de revivre la même situation,polo ralph lauren pas cher. C’est simple.

Depuis le début de mon chômage j’ai travaillé à un autre endroit mais malheureusement j’en suis venu à une crise de paranoïa (j’en suis venu au coup avec mon seul et unique collègue de travail (j’ai resté la 2½ mois),ralph lauren baby.

J’ai consulté 2 médecins, ils m’ont dit de consulter un psychiatre,polo ralph lauren homme. Cette démarche est en liste d’attente (46 semaines) sinon,ralph lauren home, il faut allé à l’urgence (je vis au Québec). Pour moi l’urgence,polo ralph lauren pas cher, c’est pour les cas urgents,ralph lauren pas cher. Donc,polo ralph lauren pas cher, pour m’auto suggérer des réponses potables,Dépression non diagnostiqué et retour au travail,polo ralph lauren, je me dis qu’il faut laissé les choses allé comme elle sont,polo ralph lauren.

En gros j’ai besoin de savoir ce qu’il faut véritablement faire,ralph lauren pas cher, rentré à mon nouveau travail ou attendre encore,polo ralph lauren? Dans 3 mois mon chômage se termine,ralph lauren pas cher.

Réponse à moi-même,ralph lauren pas cher; peut-être faire comme d’habitude mais ailleurs,abbigliamento online. Oui car le matin quand je me réveille, je regarde le soleil se lever,polo ralph lauren pas cher, je prends un café noir et je contemple ma jeunesse. Maintenant ma peur de retourné au travail est aliénante, j’ai l’impression que je vais vomir la première journée; rencontré les autres, mes futures collègues, ils vont me persécuter, m’arraché les yeux, dire que je suis un bon à rien, loser,Dépression non diagnostiqué et retour au travail, trop prétentieux, racoleur, peu sympathique. Mon gros problème c’est que je ne dis jamais bonjour ni au revoir après avoir fait connaissance, je reste froid avec des yeux de mort. Je m’en vais après que la journée soit finie comme un soldat aliéné, peu satisfait. Je ne sais pas comment changé mon comportement de débile profond. Je comprends pas pourquoi on m’engage encore, la seule réponse qui me vient en tête c’est parce que je suis jeune, en forme, sans défaut, un être qui à première vue à l’air parfait. Ils se rendent compte assez rapidement de la vérité qui se cache derrière moi et c’est à cela que je veux trouver remède, comment faire pour être moi-même sans avoir peur. Je suis un être à cœur balafré.

Dieser Beitrag wurde unter Uncategorized abgelegt und mit , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Hinterlasse eine Antwort